Tuto finition des meubles en carton

Finition des meubles en carton ( tuto )

Comment ne pas avoir besoin de faire beaucoup de finitions ?

Parfois on me demande comment bien faire la finition des meubles en carton. Si vous me suivez sur ma chaîne Youtube. Et que vous connaissez ma façon de travailler. Alors vous savez que je me débrouille toujours pour avoir le moins de travail possible, quand je fais mes meubles en carton.

Parce que, faire un meuble en carton est déjà assez compliqué comme ça. Alors, autant se simplifier la vie, et, éviter d’avoir trop de travail pour les finitions des meubles en carton.

C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai lancé une formation qui s’appelle « Le meuble en carton du paresseux ». Celle-ci vous permet d’apprendre à travailler le plus simplement possible.

Si vous avez beaucoup de meubles en carton à faire, alors, simplifiez

Dans mon appartement, je me suis amusée à compter combien j’en avais, chez moi. J’ai 48 meubles en carton. Alors j’ai dû faire simple.

Je ne compte évidemment pas tous ceux que j’ai fait à l’extérieur, que j’ai offerts à droite ou à gauche, ceux qui sont à la cave….

La finition des meubles en carton

Je ne vous promet pas des finitions absolument parfaites. Mais, faire quelque chose de propre, pour moi, c’est déjà bien.

Soyez stratégique, dans vos réalisations

Normalement, si on a fait un travail soigné, à la base. Alors, on n’a pas besoin de faire beaucoup de finitions à la fin. Pour ce qui me concerne, j’ai longtemps laissé mes meubles en carton brut. Parce que j’ai attendu que mon HLM soit rénové.

En effet, dans mon immeuble, ils ont changé les fenêtres, la chaudière, la façade… Alors, j’ai d’abord construit tous mes meubles en carton. Et, seulement après, je me suis occupée de la décoration.

En effet, je me suis occupée de faire la peinture, pièce par pièce, sur les murs, et, ensuite sur les meubles en carton. Cela m’a permis de bien assortir les couleurs ensemble.

La finition est déjà dans le choix du carton

En fait, la finition commence déjà lorsque vous allez chercher votre carton. Comme je vous en parle assez régulièrement dans mes vidéos. Je recherche toujours des cartons grands, bien lisses, propres et avec une belle texture.

En fait, c’est important que la matière première ( le carton recyclé ) soit toujours bien choisie. Si vous ne souhaitez pas avoir de surprises au moment de la peinture. Alors, soyez difficile dans le choix de votre carton. Parce que c’est là que commence la finition.

La finition des meubles en carton est déjà dans le choix du carton qu'on récupèreCarton recylé de bonne qualité pour des belles finitions
Du carton que j’ai récupéré et que j’ai mis dans ma cave

En effet, si votre carton est poreux, plié ou abîmé, vous aurez du mal à faire du beau travail. Même si, parfois, c’est difficile d’en trouver. Alors, gardez le plus beau pour la façade et, les extérieurs.

Une fois que vous avez trouvé votre carton, regardez toujours ce que vous pouvez exploiter dans votre plaque. Par exemple, si vous avez des épingles, des bords arrachés… Mieux vaut les enlever, en coupant au cutter.

Par contre, si vous avez un beau bord bien net, coupé à l’usine, surtout, gardez le ! En effet il sera toujours plus net qu’une de nos découpes au cutter. Aussi propres soient-elles.

Ne vous inquiétez pas si vous avez du mal à trouver du carton. Au début, c’est normal que ce soit difficile. Osez demander aux gens et, faites régulièrement le tour des centre-ville les soirs de recyclage.

Coupez à la règle, ou avec un platoir, et mesurez bien

Ensuite, quand vous coupez le carton, utilisez toujours toujours quelque chose de droit, en métal. En effet, ne coupez pas votre carton à main levée, mais, avec un platoir. Non seulement, cela ne vous coutera pas plus de travail. Mais, en plus, vous allez gagner un temps fou sur vos finitions, si vous coupez .

Parce que plus vos bords sont propres, moins vous avez de travail, quand vous passez le papier kraft. Alors, soyez paresseux, coupez votre carton proprement, avec un bord droit, métallique.

Papier kraft autocollant / Matériel meuble en carton
Pour masquer les arrêtes de mes meubles, j’utilise, comme matériel, du kraft autocollant

Pensez à bien mesurer, ne faites pas l’économie du mètre de couturière. Car plus vous serez précis(e) moins vous aurez besoin de faire de retouches par la suite. Parce que si vous avez du carton qui dépasse, vous n’arriverez pas à bien coller au pistolet. Il faut que les deux morceaux de cartons se touchent, pour pouvoir mettre de la colle chaude. Sinon, elle coule dans la fente, et, ne sert à rien. Donc, ça vaut bien le coup de bien mesurer, le carton, pour pas avoir trop d’écarts.

Trouvez le juste milieu avec le pistolet à colle ; la main ni trop lourde, ni trop légère

Une fois que vous assemblez votre meuble en carton, attention quand vous mettez de la colle chaude. N’en mettez ni trop, ni trop peu. Essayez de corriger votre geste, pour ne pas avoir trop de colle à racler au cutter. Dosez bien toujours en pensant que les erreurs que vous faites en amont, vont devoir se corriger en avant. Parce que si vous ne mettez pas assez de colle, votre meuble en carton ne tiendra pas bien. Et, si vous en mettez trop il faudra nettoyer le surplus.

Evitez de mettre trop de colle chaudeColle au pistolet Fermer le meuble en carton avec la colle chaude
Utilisez suffisamment de colle chaude

Mais, ne vous inquiétez pas, le dosage de la quantité de colle chaude à utiliser vient avec l’expérience. Si vous faites un travail grossier au début, c’est normal. Tout le monde est passé par là, moi aussi. C’est juste que j’ai vite compris que j’avais trois fois plus de travail, après, au niveau des finitions.

Alors, par exemple, si vous avez une ligne droite à faire, au pistolet à colle. Allez-y d’une traite, comme si vous faisiez un joint en silicone.

Coupez tout ce qui gêne

Une fois que tout sera collé, il faudra vérifier s’il n’y a pas des fils de colle qui trainent sur le meuble, et les enlever. Pour ce qui me concerne, j’enlève parfois au ciseau, parfois au cutter, tout ce qui dépasse. Parce que je sais que cela me permettra de faire de belles finitions par la suite.

Je sais qu’il y a des cartonnistes qui utilisent une ponceuse à cette étape. Mais je n’en n’utilise pas, car je travaille dans mon appartement. Et, je n’ai pas envie d’avoir plein de poussière à nettoyer, quand j’ai fini un meuble en carton. Alors, je m’arrange pour ne pas avoir besoin de poncer. C’est pour cette raison que préfère racler au cutter.

En fait, il faut que vous puissiez apprécier votre meuble, en carton brut. J’ai longtemps gardé mes meubles sans mettre ni papier kraft, ni peinture dessus. Du coup, j’ai été habituée à avoir un travail net, avant de chercher à mettre de la peinture. Comme, par exemple, sur la table de ma cuisine.

Comment décorer un meuble en carton ?

Évitez d’avoir des ailettes de papier kraft qui rebiquent

Ensuite, quand vous posez le papier kraft, essayez comme vous pouvez de couvrir les petites ailettes qui dépassent pour éviter qu’elles ne rebiquent.

Pour cela, commencer par les intérieurs, les arrêtes horizontales, et, finissez pas les grandes longueurs pour tout bien recouvrir. Si vous procédez de cette manière. Que ce soit avec le papier kraft gommé, ou le kraft autocollant, vous n’aurez pas de soucis avec. Car, vous n’aurez pas de petites ailettes qui vont rebiquer sur votre meuble en carton.

Choisissez une peinture de bonne qualité

Et, enfin, quand vous mettez la peinture, choisissez de la peinture de bonne qualité. Une bonne peinture brillante, ou, satinée fera l’affaire. Attention aux laques brillantes, qui ont un faible pouvoir couvrant. J’en ai fait l’amère expérience sur un chantier. Car j’ai dû repasser plusieurs couches, pour avoir un bon résultat.

Selon la qualité de la peinture, vous aurez peut-être besoin de repasser une deuxième couche. Parfois c’est marqué « monocouche », sur le pot, mais on doit quand même repasser un coup. Surtout avec la peinture glycéro, qu’on doit bien étaler en première couche fine, laisser sécher. Et, ensuite remettre une deuxième couche.

Fintion meuble en carton

Quand je peins mes meubles en carton, je commence toujours par les coins des intérieurs des cases, au pinceau, ensuite au rouleau. Ensuite, je passe les extérieurs au rouleau. Et, tout à la fin, je fais la finition de la façade.

Vérifiez votre travail à chaque étape

De toutes façons, quand j’ai fini une étape. Que ce soit la découpe, l’assemblage, le kraftage ou la finition à la peinture de mes meubles en carton. Je prends toujours un temps pour vérifier mon travail. Je passe toujours tout au peigne fin, pour voir si je n’ai pas fait d’erreurs.

Et, quand j’ai fini de peindre un meuble. Je le dépose à l’endroit où je prévois de le mettre. Ensuite, je m’éloigne sous différents angles pour observer s’il n’y a pas besoin de faire des retouches. Comme ça, cela me permet de repasser un dernier coup de rouleau, si je vois une petite bavure, je m’en occupe.

Pour finir cet article, je vous propose une vidéo rapide, pour vous montre comment monter une étagère simple.

Si vous aimez ce site, dîtes le à vos amis
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

There are no comments yet

Why not be the first

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *