Quelle est la meilleure stratégie à adopter ?

Après vous avoir parlé de cette sensation de chaos, qu’on ressent, lorsqu’on se lance dans un nouveau projet. Aujourd’hui, je vous propose de voir la stratégie que l’on peut entreprendre pour déterminer correctement un plan de route. 

ÉTABLIR UNE STRATÉGIE

Dans ma formation, je m’adresse surtout, à ceux qui ont beaucoup de meubles à faire pour leur appartement. Vous n’aurez pas le temps de fignoler. Je vous apprends à être stratégique. Et, à parer au plus urgent.

Pour vous évoquer mon expérience, à mes débuts. Comme j’avais tout à faire, aucune connaissance, peu d’outils, je ne savais pas où chercher du carton… J’ai dû commencer par quelque chose. 

COMMENCER PAR FAIRE DES PLANS SUR PAPIER

Dès que je le pouvais, ma stratégie a été de me poser pour préparer mes plans. Je dessinais mes meubles, en perspective, ce qui me donnait une idée de ce dont j’avais besoin. Et, même s’il y avait un décalage entre les dessins que je faisais, et la réalité. Cela me permettait de clarifier les choses dans ma tête. 

La bonne stratégie est de réaliser un plan

Quand on commence une nouvelle activité, on n’est pas bons, au début. C’est normal, parce qu’on a le geste grossier. On pense aller plus vite, en shuntant des parties du travail. Mais, finalement on perd plus de temps qu’autre chose. 

Bref, le rapport EFFORT/ TEMPS PASSÉ/ RÉSULTAT n’est pas bon. De plus, on a peur de se tromper, on n’est pas habitués à appréhender ses erreurs…

DÉBUTER PAR QUELQUE CHOSE, EST UNE BONNE STRATÉGIE

Il vaut mieux faire des erreurs parce qu’on a tenté quelque chose, que se sentir parfait, en ayant rien fait.

Outre la préparation en amont, du terrain, que je vous ai évoqué lors de mon précédent article. Il y a la  nécessité  d’élaborer un plan réalisable dans le temps, en tenant compte des priorités. Donc, une stratégie cohérente.

Pour vous donner un exemple : comme j’ai démarré sans avoir aucune technique, mes premiers meubles. Je savais qu’ils n’allaient pas être terribles. J’ai décidé de me lancer dans des meubles que de toute façons, je n’aurais pas sous le nez. Pour l’aspect décoratif, j’allais voir plus tard. 

SE FAIRE LA MAIN AUX ENDROITS PEU VISIBLES

Donc, j’ai commencé par la salle de bain, le couloir, la chambre…. Comme ça, cela me permettait de me faire la main, et, de m’améliorer. J’ai fini par les meubles de la cuisine et du salon, qui sont des endroits où je passe plus de temps. Donc, je vois plus souvent mes meubles en carton.

Comme j’avais un besoin de rangement énorme ( tout l’appartement à faire ), mais peu de temps ( il fallait que mes affaires puissent rapidement être rangées. Dans ma stratégie, j’ai commencé par le plus urgent. 

Tout d’abord, j’ai réalisé des tours de rangement pour mes produits et serviettes qui gisaient au sol, dans ma salle de bain. 

Ensuite, j’ai fabriqué deux tours de rangement dans lesquelles j’ai enfoncé deux tiges. Cela m’a permis d’avoir une penderie. Au moins mes vêtements étaient rangés. 

Mon dressing, que j'avais dans l'ancien logement. Stratégie
Pour éviter de plier mes vêtements, je range tout dans mon dressing

Je me suis occupée par la suite de me faire un petit range chaussures, et des étagères en dessous d’un établi.  

ET SE LANCER DANS LES ENDROITS PLUS SOUVENT OCCUPÉS 

Après avoir fait tout ça, je me suis attelée pour faire un grand meuble de cuisine, un canapé, ainsi que de nombreux meubles que j’ai encore aujourd’hui, dans mon salon. Lorsque je les ais faits, je me sentais déjà plus à l’aise, parce que j’avais bien compris la technique.

Au début, j’ai tout laissé en carton brut, parce que je n’avais pas le temps de faire de la décoration. J’avais tellement de meubles à faire, que de me poser la question de savoir s’il fallait utiliser tel ou tel vernis dessus, était le cadet de mes soucis ! 

TRAVAILLER PROPREMENT POUR ÉVITER LES RETOUCHES

Donc, j’ai dû apprendre à travailler vite et bien. De manière à ne pas avoir besoin de faire beaucoup de manipulations pour donner un aspect esthétiquement correct, à mes meubles. Quand je les termine, je passe juste un coup de papier kraft autocollant avant de peindre, et, c’est tout. 

Honnêtement, si vous avez tous les meubles de votre appartement, à faire, comme moi. Vous aurez vraiment besoin d’aller à l’essentiel, d’être stratégiques. Pour tenir le coup, il vous faudra savoir avancer sans vous attarder sur les détails. Sinon, vous risquez de vous décourager. 

ATTENDRE D’AVOIR TOUT FINI POUR PEINDRE

Je sais à quel point, quand on fait les choses, on aime bien que ce soit beau, propre. Mais là il va falloir accepter les imperfections pour pouvoir avancer. De toute façons, une fois que vous serez posé, que vous aurez fait le plus gros du travail, vous aurez tout le loisir de krafter et peindre, et, je suis sûre, ce sera un vrai plaisir.

LA STRATÉGIE QUE JE PEUX VOUS APPORTER

Dans ma formation, je vous apprends à aller directement au plus urgent, sans shunter les étapes importantes. Je vous aide à savoir ce sur quoi il vous faut concentrer votre énergie, pour gagner du temps, par la suite. 

Cliquez, pour rejoindre la formation

Je vous souhaite de bonnes réalisations de meubles en carton ! 

Portez vous bien, 

Sophie 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire